Libération de Lyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Libération de Lyon

Message  Pvt Bender Rodriguez le Dim 10 Mar - 11:43


FORCES FRANCAISES de L’INTÉRIEUR (FFI) et LIBÉRATION de la RÉGION (15 août- 14 septembre 1944) :

15 août 1944 : débarquement allié en Provence. Les forces alliées du général Patch remontent en direction de Lyon : le 6° CA américain (6° CAUS) du général Truscott doit emprunter la route des Alpes, pendant que les autres unités dont l’armée B (future 1ère Armée Française) du général De Lattre de Tassigny remontent le sillon rhodanien sur les talons de la XIXème armée allemande (général Weise), qui tente de les retarder. Les résistants FFI de chaque département passent à l’action pour faciliter l’avance des troupes alliées et participer à la Libération. Le chef des FFI de la région est le colonel Alban-Vistel, successeur de Chambonnet ; son chef d’état-major est le Lcl Descour "Bayard".

19 août : les FFI de Haute-Savoie (Cne Godard) libèrent le département
22 août : A Estivareilles (42), le maquis de la Loire (Cdt Marey "Hervé") fait capituler une forte colonne allemande, à l’ouest de Saint-Etienne, où il défile le 25 août.
22-23 août : Les FFI du Rhône (Cdt Basset "Mary") accrochent des colonnes ennemies venant de Roanne et Tarare.
23 août : libération de la Tarentaise, mais le Cne Bulle a été tué à Albertville, alors qu’il traitait avec l’ennemi encerclé (20 août). Le Lcl Descour ordonne aux maquis de converger vers la nationale 7 dans la vallée du Rhône. Le Cne Faure fait sauter le pont de Livron, bloquant temporairement le repli de l’armée allemande, qui doit livrer bataille près de Montélimar.
24 août : appel à la grève générale
24-26 août : action prématurée, non décidée par l’état-major des FFI, menée par les FTP à Villeurbanne : les habitants élèvent des barricades, la réaction allemande fait nombre de victimes. Fusillade de la rue Tronchet à Lyon.
24-28 août : Des FTP de l’Ardèche sont à Brignais, mais ils doivent décrocher le 28.

27-29 août : insurrection et barricades à Oullins, détruites le 29. Des FFI du Rhône (Cne Challéat) tâtent le terrain de Tassin à Charbonnières.
28 août : Grenoble est contrôlée par les FFI, quand l’avant-garde du 6° CAUS y parvient. Le Lcl Descour ordonne aux FFI de converger sur Lyon.
28-30 août : Le maquis de la Loire (Cdt Marey) est engagé sur la RN 86 de Givors à Brignais pour gêner le repli ennemi. Le 31, la 11° Panzerdivision (Général von Wiedersheim) traverse Lyon vers le nord en bon ordre.

1er-2 septembre : Pour permettre au reste de la XIX° armée de traverser Lyon, la 11° PzD conduit une offensive à la Valbonne et Meximieux pour retarder le 6° CAUS, soutenu par un important détachement des maquis de l’Ain (600 hommes - Cne Colin).
2 septembre : La XIX° Armée a traversé Lyon, dont les ponts sautent successivement, ceux du Rhône en premier dans la journée, puis ceux de la Saône dans la nuit. "Ceux du Vercors" (Cdt Bousquet "Chabert") atteignent la rive gauche et la Préfecture à Lyon dans l’après-midi. Le Commissaire de la République Yves Farge s’y installe.

3 septembre : Le groupe Vigier (éléments de la 1ère DB et de la 1ère DFL) entre à Lyon, suivi par le général Brosset, chef de la 1ère DFL : Lyon est libérée. Au soir Anse et Villefranche sont libérées avec l’aide des FFI du Rhône.
4 septembre : libération de Bourg-en-Bresse avec l’appui des maquis de l’Ain.

5 septembre : la 2° DIM (Division d’Infanterie Marocaine) et les FFI libèrent Briançon, qui avait été reprise par les Allemands. Le général de Lattre arrive à Lyon : il nomme le Lcl Descour gouverneur militaire de Lyon .
14 septembre : Après beaucoup de souffrances, la Maurienne est libre jusqu’à Modane grâce à la 2° DIM (5° RTM et 3° Tabors) et aux FFI des deux Savoies : les allemands s’accrochent sur la frontière italienne et il faudra attendre la Campagne des Alpes de mars-avril 1945 pour les en déloger. Le même jour le Général de Gaulle rend visite à la ville de Lyon libérée.


Grâce à l’aide des FFI, il n’a fallu que 19 jours pour libérer Lyon, alors que le général Patch estimait ce délai à trois mois depuis le débarquement.

Source : Marcel Ruby - Lyon et le Rhône dans la guerre - Horvath 1990
avatar
Pvt Bender Rodriguez
Admin

Messages : 192
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Clermont-ferrand

Voir le profil de l'utilisateur http://soldiersmemory.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum